LE SCOT
5 années de travail pour le territoire

 

Le SCoT décembre 2016

Le Syndicat Mixte du Pays de Figeac a engagé en 2011 l'élaboration du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) du Pays de Figeac pour le compte des Communautés des Communes, avec la volonté affirmée des élus de travailler en commun sur le développement du Pays de Figeac, la relance de la dynamique démographique (notamment au Nord-Est du territoire), l'affirmation du positionnement économique du territoire et la préservation de l'identité paysagère et environnementale.

Ces ambitions touchent clairement plusieurs problématiques spécifiques :
Flèche bleue anticiper sur les mutations démographiques et sur les besoins de la population en terme d'habitat, d'équipements, de services, dans nos bassins de vie.
Flèche bleue améliorer le cadre de vie des habitants du territoire en gérant au mieux l'espace pour préserver les générations futures.
Flèche bleue concilier développement économique et préservation des milieux naturels.
Flèche bleue envisager le patrimoine naturel et sa préservation comme une ressource au service du projet.
Flèche bleue favoriser le développement de son tissu urbain tout en identifiant les liaisons structurantes autour des pôles ruraux à préserver, à consolider ou à créer.
Flèche bleue penser les démarches d'aménagement et d'équipement du territoire en se souciant de l'accessibilité aux équipements et aux services.
Flèche bleue favoriser la revitalisation des centres anciens et des bourgs ruraux par le maintien d'un niveau de service suffisant et par la diversification du parc de logements (favoriser le renouvellement de la population).
Flèche bleue mettre en cohérence les choix en matière de localisation du développement en prenant notamment appui sur les bassins de vie ou les pôles ruraux.

 

Depuis, les élus du syndicat mixte ont travaillé avec tous les partenaires associés du territoire à l'élaboration de ce document stratégique à l'échelle des 91 communes du périmètre.

A partir d'une large concertation avec les communes, leurs groupements, la société civile et les partenaires de l'aménagement, un diagnostic territorial et prospectif a pu être établi. Il constitue la première étape du SCoT. Il a permis de dresser des constats et de formuler des enjeux pour garantir le développement et l'attractivité du Pays de Figeac.

La poursuite des travaux sur le Projet d'Aménagement et de Développement Durables (PADD) a permis de formaliser et de définir les grandes orientations générales pour l'avenir du territoire en réponse aux enjeux identifiés.
Enfin, la réalisation du Document d'Orientation et d'Objectifs (DOO) a été l'occasion de définir, en concertation avec tous les acteurs, un ensemble de règles pour mettre en œuvre et traduire les orientations générales du PADD.

A travers les choix du DOO, le SCoT a pour ambition :
Flèche bleue de maintenir et de développer l'attractivité et la dimension de proximité au profit de la qualité de vie des habitants,
Flèche bleue de conforter la dynamique existante en matière de développement économique,
Flèche bleue de préserver et protéger l'environnement et les ressources naturelles,
Flèche bleue de mettre en œuvre les ambitions de la charte paysagère,
Flèche bleue et de s'engager sur la voie d'un nouveau modèle de développement moins consommateur d'espace.

En préalable, le DOO comporte une orientation générale visant à conforter le maillage du Pays de Figeac et rechercher la complémentarité entre chaque bassin de vie. Le modèle de développement du SCoT entend ainsi favoriser le renforcement des bassins de vie, afin de structurer le territoire. Le modèle de développement s'appuie sur une organisation multipolaire répondant à la spécificité territoriale de chaque bassin de vie. Ainsi, chacun d'eux s'appuie sur plusieurs niveaux de pôles, leur complémentarité et leur interaction.

Après la consultation des Personnes Publiques Associées et la phase d'enquête publique, le SCoT du Pays de Figeac dans sa version finalisée a été approuvé le 9 décembre 2016 par le comité syndical.
Ensuite, les communes du territoire auront entre 1 et 3 ans pour démontrer la compatibilité de leur document d'urbanisme avec les orientations du SCot.

     

 

LA MSAP DU HAUT-SÉGALA
Une maison communautaire au service d'un territoire et de ses habitants

MSAP Haut-Ségala

La Communauté de Communes dispose d'une maison des services, au cœur du Haut-Ségala qui compte 11 Communes autour de Latronquière et 2 500 habitants, nouveau territoire rattaché au Grand-Figeac. Labellisée «Maison de Services au Public» (MSAP) depuis 2016, comme 15 autres MSAP du Lot et 4 autres MSAP sur le territoire communautaire, elle appartient à un réseau départemental animé par la Préfecture et la Caisse des dépôts.

Logotype MSAP

Maison des Services au Public
du Haut-Ségala
Rue du Foirail - 46120 Latronquière
Ouverte du lundi au vendredi
de 9h à 16h (sans interruption)
Tél : 05 65 11 61 97

La MSAP du Haut-Ségala, créée en 2006, installée au sein du bâtiment communautaire est située dans le bourg de Latronquière. Elle s'articule sur 2 niveaux :

Carré rouge le premier niveau comprend un accueil, des services administratifs et techniques du Grand-Figeac, le point d'informations touristiques (réservation des gîtes communautaires du Lac du Tolerme), un point de relais lecture publique, une salle de réunion et de formation et un espace dédié aux consultations personnelles gratuites sur informatique et internet (anciennement le Relais de Services Publics mis en place à Latronquière depuis plus de 10 ans).

Carré rouge le second niveau est constitué de trois bureaux mutualisés entre différents partenaires départementaux et locaux, publics et professionnels dans les domaines de l'eau, de l'agriculture, de la santé, de l'aide à domicile, le centre social et un espace de télétravail. Un espace de co-working est en cours d'aménagement.

Le public peut y trouver un accompagnement individuel concernant les démarches

administratives (emploi, caisses d'assurances maladies...), la navigation sur internet (recherche de logement...), des informations touristiques ou tout type de renseignements de proximité sur ce qui existe et ce qui se fait sur le territoire.

Pour remplir ses missions et satisfaire les attentes du public, une équipe de trois agents se relaie du lundi au vendredi dans les bureaux communautaires. Cette aide directe, locale et de proximité est particulièrement appréciée par les personnes qui ne peuvent pas se rendre à Figeac, Saint-Céré ou Cahors.

La MSAP du Haut-Ségala permet aujourd'hui d'accueillir, de mutualiser des services et de répondre à près de 300 demandes d'informations et de services par mois du public et des partenaires locaux.
Cette année, la salle de réunion sera équipée d'un matériel de visio-conférence qui permettra d'organiser des formations et des réunions à distance pour tous. Un atout supplémentaire qui devrait encore améliorer le service rendu à la population du territoire.

Frise MSAP Latronquière

 

 


 

DÉSENCLAVEMENT NUMÉRIQUE
Un enjeu majeur de développement du territoire

 

Comprendre les réseaux de communications électroniques

Le réseau en cuivre permet d'apporter un accès haut débit correct aux usagers proches des centraux téléphoniques, voire du très haut débit pour les habitations très proches (avec la technologie VDSL2), mais est insuffisant pour généraliser le très haut débit à l'ensemble des habitations et entreprises.

Comprendre les réseaux de communications électroniques (2)

La montée en débit consiste à remplacer partiellement les réseaux historiques (cuivre ou câble coaxial) par des réseaux de fibre optique, afin d'améliorer les débits offerts et d'apporter le très haut débit à une partie des usagers. Plus rapides et moins coûteuse à déployer, de telles opérations peuvent constituer des solutions transitoires avant le déploiement à terme de la fibre jusqu'à l'abonné.

Comprendre les réseaux de communications électroniques (3)

Les réseaux de fibre jusqu'à l'abonné (FttH pour Fibre to the Home) permettent de bénéficier des avantages de la fibre optique sur l'ensemble de la ligne (très haut débit, stabilité du signal, symétrie) pour tous les usagers concernés. Là où de tels déploiements seraient trop onéreux ou trop difficiles (habitats très isolés notamment), des solutions alternatives mobilisant des technologies hertziennes (satellite, mobile) pourront également être mises en œuvre.

Lancé au printemps 2013 par l'État, le Plan France Très Haut Débit vise à couvrir l'intégralité du territoire Français en Très Haut Débit d'ici 2022.
Pour atteindre cet objectif, un investissement de 20 milliards d'euros en dix ans doit se répartir entre opérateurs privés, État et Collectivités territoriales.

Le plan de déploiement du numérique divise le territoire national en deux zones :

carré bleu ciel Les grandes agglomérations et chefs lieux de département où les opérateurs privés déploient des réseaux de fibre optique jusqu'à l'abonné (FTTH).

carré bleu ciel En dehors de ces grandes agglomérations, les Collectivités territoriales doivent mobiliser plusieurs types de réseaux d'accès à internet face à la carence des opérateurs privés : fibre optique, mais aussi montée en débit sur le réseau ADSL, satellite et technologie radio.

Sur le territoire du Grand-Figeac, la compétence a été prise par la Communauté et confiée aux Syndicats Départementaux :

carré bleu ciel «Lot Numérique» pour le Lot, qui a été créé en avril 2016

carré bleu ciel Le SIEDA pour le côté Aveyronnais, qui englobera «Aveyron Numérique»

Les investissements seront portés par les Collectivités. Après déduction des subventions de l'État, de l'Europe, de la Région, des Départements et de la FDEL, la somme restant à charge du Grand-Figeac devrait représenter entre 8 et 10 € par habitant pendant au moins 10 ans.

Notre Collectivité va supporter un investissement important mais contribuera à renforcer l'égalité territoriale en intervenant sur les zones non rentables délaissées par les opérateurs privés.
Le Grand-Figeac s'engage dans cette politique, en faveur des territoires ruraux.

 

QUESTIONS / RÉPONSES

POUR EN SAVOIR PLUS


Lot Numérique
https://lot.fr/lot-numerique
Tél : 05 65 53 43 31

SIEDA
www.sieda.fr
Tél : 05 65 73 31 60

Plan France Très Haut Débit
www.francethd.fr

Fibre optique

Qu'est-ce que le
Très Haut Débit ?

C'est la possibilité d'avoir une connexion Internet très rapide à minima 100 Mbit/s. Soit au moins 5 à 100 fois plus rapide qu'une connexion classique. Le Très Haut Débit utilise des câbles en fibre optique pour faire passer les informations sous forme de lumière donc à des vitesses très supérieures à celles de l'électricité utilisée sur les fils de cuivre du téléphone et avec un affaiblissement minime du signal sur de grandes distances.

Quant aurai-je accès au
Très Haut Débit ?

Le déploiement sera progressif, entre 2017 et 2022 par ordre de priorité selon les sites : des cartes sont consultables sur les sites Internet de Lot Numérique et du SIEDA.

Combien coûtera
l'abonnement ?

Le montant de l'abonnement au Très Haut Débit sera fixé par le fournisseur d'accès à internet (FAI). Les prix constatés en 2016 sont d'environ 35 € par mois.

Le raccordement au Très Haut Débit nécessite-t-il des travaux dans mon habitation ?
Oui, il faudra installer une nouvelle prise dans votre domicile et peut-être changer de «box». Ce raccordement sera effectué après la première demande d'abonnement auprès du fournisseur d'accès Internet.

 
 
 

 

ENTRETIEN DES ROUTES

 

SECTEUR NORD

Les travaux préparatoires
et le «point à temps» sont réalisés en régie

Travaux de voirie secteur Nord

 

Quotidiennement, les agents du Gran-Figeac secteur de Lacapelle-Marival œuvrent à l'entretien des routes intercommunales. Sous la direction de Louis Tillet, Technicien et Pierre Delsahut, Agent de maîtrise, les 8 agents(*) ont effectué cet été les travaux de préparation des chantiers d'investissement (curage de fossés, réalisation d'ouvrage maçonnés, élagage...) mais aussi les travaux d'étanchéité des couches de roulement des voies communautaires.
Les techniques utilisées consistent à réparer les dégradations ponctuelles de la route en répandant une couche d'émulsion de bitume et une couche de gravillons. Ces tâches dites de «Point À Temps» sont effectuées manuellement (PAT) ou automatiquement (PATA).

 

LES CHIFFRES :

Carré orange PAT : 12 communes, 27 tonnes d'émulsion, 135 m3 de gravillons
Carré orange PATA : 44 km traités, 34 000 m2 soit presque 5 terrains de football, 53 tonnes d'émulsion, 68 tonnes de grave émulsion en préparation, 260m3 de gravillons

(*) Éric Ayrolles, Jean-François Burel, Mathieu Garcia, Kévin Michon, Bernard Payrot, Éric Roche, Stéphane Thuillier, David Pagès (saisonnier)

 

Les travaux d'investissement sont confiés aux entreprises

Dans le cadre d'un marché de travaux annuel, le groupement d'entreprises STAP et ETPL-V, avec l'entreprise Grégory en sous-traitance, ont réalisé les travaux d'investissement sur le secteur nord du Grand-Figeac. Issus d'une programmation pluriannuelle (jusqu'en 2021), les chantiers se sont enchaînés du mois de juillet à la mi-septembre. Ils ont concerné 15 des 20 communes de ce secteur.

 

LES CHIFFRES :

Carré orange Montant du marché : 461 500 € TTC
Carré orange Montant de la fourniture d'émulsion : 90 000 € TTC
Carré orange Longueur de voirie traitée :
25,5 km soit 92 000 m2 soit presque 12 terrains de football
Carré orange Grave émulsion : 5 500 tonnes
Carré orange Émulsion de bitume : 300 tonnes

 

 

 

SECTEUR OUEST

Réalisation d'une route dalle
pour résister aux crues du Célé

Travaux de voirie secteur Ouest

 

Le chantier, qui s'est déroulé durant l'été, concernait la voie intercommunale qui longe le Célé entre Béduer et Boussac. Ces travaux avaient pour objectif de restructurer la route afin de résister aux diverses crues de la rivière, lesquelles provoquaient environ 6 000 € à 10 000 € de dégâts chaque année.
Un procédé bien particulier a été utilisé. Il consiste à stabiliser la plateforme routière par la réalisation d'un traitement au liant hydraulique sur une épaisseur de 40 cm. Cela permet d'obtenir une route de type «poutre» correspondant à un bloc homogène sur l'ensemble de la surface soit 9 600 m2 (3,2 km de long et 3,50 m de large).
Cette solution a été proposée par les services techniques du Grand-Figeac, en collaboration avec le bureau d'études Sol Labo Concept, aux élus des Communes de Béduer et Boussac qui l'ont acceptée.

Les travaux, confiés à l'entreprise Pignot TP, ont été réalisés, après concertation avec les agriculteurs, du 22 juillet au 4 août. Une interdiction de circuler a été décidée jusqu'au 22 août afin de permettre une prise complète du liant et de garantir la solidité de l'ensemble de la structure.
Après les travaux préparatoires, le chantier a débuté par une scarification et un concassage de la chaussée. Les matériaux ont ensuite été retraités sur place puis compactés. La route ainsi réalisée va encore «se patiner» pour avoir un rendu visuel final d'ici 6 mois.

L'opération, d'un montant de 97 400 € TTC, a été financée en totalité par le Grand-Figeac via les budgets transférés par les Communes lors de la prise de compétence «Voirie» en 2014.


 

 

Un Pôle d'Equilibre Territorial et Rural (PETR), c'est quoi exactement ?


Carré bleu Créé par la loi du 27 janvier 2014, c'est un établissement public constitué entre plusieurs Etablissements Publics de Coopération Intercommunale au sein d'un périmètre d'un seul tenant et sans enclave.


Carré bleu Il est administré par un Comité Syndical, qui en constitue l'organe délibérant. Les délégués qui y siègent sont désignés par les Communautés membres.


Carré bleu Il a pour objet de définir les conditions du développement économique, écologique, culturel et social dans son périmètre. Plusieurs missions et compétences peuvent lui être confiées.

 

Le 21 mai dernier, les élus du Grand-Figeac ont approuvé à l'unanimité la création du Pôle d'Equilibre Territorial et Rural « Figeac - Quercy - Vallée de la Dordogne ». Composé de 5 Communautés de Communes - Grand-Figeac, Causses Vallée de la Dordogne, Cère et Dordogne, Pays de Souceyrac et Haut- Ségala - il réunit 174 Communes pour une population de 92 606 habitants.
Ils ont également désigné les 19 titulaires et leurs suppléants qui représenteront le Grand-Figeac au sein du Comité Syndical, composé de 44 délégués titulaires et 44 suppléants. Les 4 autres Communautés de Communes ayant fait de même, le Syndicat PETR a été officiellement créé par arrêté préfectoral le 23 juin 2015 (cf carte).

Les deux principales missions du P.E.T.R. « Figeac - Quercy - Vallée de la Dordogne » :

Carré bleu animer et de gérer le programme de financement européen LEADER. Il s'agira de coordonner le programme, de favoriser la mobilisation, la concertation et la sensibilisation des acteurs concernés, de soutenir et de promouvoir les initiatives émergeant du territoire qui seront éligibles aux aides européennes.

 

LE GRAND-FIGEAC ET 4 AUTRES COMMUNAUTÉS REGROUPÉS AU SEIN D'UN P.E.T.R. (09/2015)
Une nouvelle structure pour mobiliser des fonds européens sur le territoire

 

Le Grand-Figeac dans son contexte institutionnel

Carré bleu élaborer un projet de territoire qui s'appuiera sur les actions en matière de développement économique, d'aménagement de l'espace et de promotion de la transition écologique conduites par les Communautés membres. Elaboré dans les 12 mois suivant la mise en place du P.E.T.R., le projet de territoire devra être compatible avec les deux Scot(s) et la Charte du Parc naturel Régional. Il sera validé par les EPCI membres et mis en oeuvre dans le cadre d'une convention territoriale.

Le PETR assurera également une veille sur les appels à projets régionaux, nationaux et européens en étant le point relais d'information auprès des Communautés membres.

 

OFFICE DE TOURISME DU PAYS DE FIGEAC (02/2015)
Une action étendue à l'ensemble du territoire du Grand-Figeac

 

Une partie de l'équipe de l'OT du Pays de Figeac
(de gauche à droite) Sylvie Schlund, Brigitte Billiet, Sabine Fabien, Isabelle Desgouttes,
Isabelle Clary, Nathalie Andrieu, Nadine Darson, Josy Counor, Magali Dominguez.
Ne sont pas sur la photo : Laure Adelantado, Corinne Terrier, Hanne Sund Bon.

Certification «QualitéTourisme» :
des engagements à renouveler

Depuis plusieurs années, l'Office de Tourisme du Pays de Figeac s'est engagé dans une démarche Qualité afin d'améliorer l'organisation du travail au sein de l'Office et les services rendus aux visiteurs et aux professionnels du tourisme.
Ce travail, qui demande du temps et la mobilisation de l'ensemble du personnel, a abouti en février 2011 à l'obtention de la certification «Qualité Tourisme» : un label national, attribué pour 3 ans, qui est à la fois un gage de qualité pour la clientèle, un outil de promotion du territoire et une valorisation du travail fourni par les agents.

Depuis le mois de septembre, l'équipe prépare le renouvellement de la certification. Un audit, prévu au printemps, déterminera si l'Office répond toujours aux 130 critères obligatoires qui conditionnent le maintien du label. Il aura pour base le travail réalisé depuis 2011 par le Comité Qualité de l'Office de Tourisme. Ce groupe de travail, composé d'un élu par Commune membre, d'un représentant des consommateurs, d'un représentant des professionnels du tourisme et des deux animatrices Qualité de l'Office, se réunit tous les 6 mois pour faire le point sur la démarche Qualité et ajuster le plan d'actions aux attentes des visiteurs.

Dans le cadre de cet audit, tous les bureaux seront visités et différents points seront examinés : l'accueil du public (physique, téléphonique et mail), le suivi des enquêtes de satisfaction, la gestion de l'information, l'homogénéité des procédures, les outils de promotion du territoire (éditions, site internet...), la formation du personnel, le management, le développement durable, etc.
édiatement.

Rappelons que cette certification est obligatoire pour continuer à bénéficier du classement en catégorie 1.

“Développer une politique d'accueil plus homogène et plus cohérente sur l'ensemble du territoire intercommunal ”

Lors de son Assemblée Générale Extraordinaire du 7 janvier dernier, l'Office de Tourisme du Pays de Figeac a voté ses nouveaux statuts afin d'intégrer les anciens Offices du Pays de Lacapelle-Marival et de Vallée-Causse et de pouvoir agir sur l'ensemble des 80 Communes que compte aujourd'hui la Communauté du Grand-Figeac.

Les compositions du Bureau et du Conseil d'Administration ont donc été modifiées pour tenir compte de l'entrée de ces nouveaux partenaires : le premier compte désormais 25 membres et le second 61 membres. La structure est toujours composée de deux collèges : un collège d'élus du Grand-Figeac et un collège de représentants des professionnels du tourisme.

L'Assemblée Générale fut également l'occasion de signer un traité de fusion-absorption entre l'Office de Tourisme du Pays de Figeac et celui du pays de Lacapelle Marival.

L'équipe est désormais composée de 12 personnes qui conduisent des missions différentes : accueil, gestion de l'information, promotion, gestion des sites web, animations, relations avec les professionnels, commercialisation, boutique, développement et bien-sûr les missions d'administration, de suivi comptable et de direction.

Ce regroupement va permettre une meilleure lisibilité de l'action d'accueil et d'information auprès des visiteurs, de promotion et d'animation touristique du territoire. Une meilleure lisibilité pour les touristes, les partenaires financiers privés et les habitants du territoire.

Il permettra aussi de développer une politique d'accueil plus homogène et plus cohérente sur l'ensemble du territoire intercommunal en s'appuyant sur une équipe de professionnels formés à l'identique et des outils de communication mutualisés. Un exemple, le site internet de l'Office de Tourisme, rélisé en 2010 pour assurer la promotion des 40 Communes du territoire de Figeac-Communauté, sera entièrement refait pour présenter l'ensemble de l'offre touristique du nouveau territoire.

L'arrivée de ces nouveaux territoires, aux multiples atouts, est une chance. Des paysages (les Causses, le Limargue), des sites et des monuments remarquables (les châteaux d'Assier, de Lacapelle Marival ou encore le prieuré d'Espagnac Sainte-Eulalie) viennent enrichir l'offre touristique du Grand-Figeac et participeront à son rayonnement en France comme à l'étranger.

Fort de ces atouts, le Grand-Figeac a décidé de déposer un dossier de candidature pour obtenir le label «Pays d'art et d'histoire».

 

bouton haut de page

 

 

© COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU GRAND - FIGEAC - 2014   |   Plan du site   |   Tous droits réservés