CÉLÉ'TÉ EN VALLÉE DU CÉLÉ !
Des activités de pleine nature pour toute la famille


Affiche Célé'té 2016En 2016, les « Portes Ouvertes en vallée du Célé », le « Big Jump » à Sauliac et « Célé'té à Figeac » se regroupent pour former une grande « fête de l'eau », Célé'té en vallée du Célé !

Toujours de nombreuses activités de pleine nature (canoë, pêche, escalade, conférences, balade nature, etc...) sont proposées gratuitement ou à tarif réduit entre le 25 juin et le 10 juillet sur plus de 15 sites du bassin du Célé.

Cette année vous pourrez par exemple, du 4 au 10 juillet, découvrir les moulins à Bagnac-sur-Célé, vous initier à l'escalade à Orniac, pêcher à Figeac ou Felzins, randonner à vélo ou à cheval sur plusieurs communes de la vallée ... Cette édition 2016 comprendra notamment les temps forts suivants :


CÉLÉ'TÉ À FIGEAC

Les 1er, 2 et 3 juillet, avec un vendredi d'accueil des scolaires suivi de deux journées d'animations gratuites tout public : activités de découverte et de sensibilisation sur la rivière, activités sportives et de pleine nature : canoë, pêche, animation nature, aviron, etc...
Nouveauté 2016 : Célé'té à Figeac aura lieu au plan d'eau du Surgié avec un accès inédit à l'île du Surgié.
Restauration possible et buvette sur place tout au long du week-end.


CÉLÉ'TÉ À SAULIAC-SUR-CÉLÉ

Le 10 juillet, qui clôturera le festival. Une journée avec baignade surveillée dans le Célé et de nombreuses activités autour de la rivière.

En résumé, ces quinze jours sont une belle façon de redécouvrir le Célé et sa vallée à travers des activités variées, ludiques, instructives ou sportives.



Plus d'infos sur : www.valleeducele.com

Renseignements et inscriptions : Office de Tourisme de Figeac au 05.65.34.06.25



 

CONTRAT DE RIVIÈRE CÉLÉ 2014 - 2019


Cinq ans et 23,5 M € pour poursuivre l'amélioration de la qualité de l'eau et préserver les milieux aquatiques

La mise en place d'une gestion équilibrée et concertée de la ressource en eau et des milieux aquatiques sur le bassin du Célé date des années 90. Cette démarche est née de la prise de conscience par les élus figeacois et les partenaires de l'eau des problématiques liées à la qualité des eaux au niveau de Figeac et dans l'ensemble de la vallée.

Signature du Contrat de Rivière 2014-2019

Signature du Contrat de Rivière 2014-2019

Dès 2000, Martin Malvy lançait le premier Contrat de Rivière Célé. De nombreuses actions ont été engagées : réhabilitation de l'assainissement collectif et autonome, gestion des effluents agricoles, entretien et restauration des berges et des milieux aquatiques, valorisation touristique, études et suivi de la qualité de la rivière, actions de communication et de sensibilisation auprès du grand public... En 10 ans, plus de 32 millions d'euros ont été investis dans le cadre de cette démarche qui, au final, a permis la reconquête de la qualité des eaux du Célé par temps sec sur sa partie aval.

Afin d'organiser une gestion collective à l'échelle du bassin hydrographique du Célé, élus gestionnaires et utilisateurs de la ressource se sont ensuite engagés dans l'élaboration d'un Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux (outil de planification à portée réglementaire). Après 10 ans de diagnostic, de concertation et enquête publique, le SAGE Célé fut définitivement approuvé par arrêté interpréfectoral le 5 mars 2012.

Pour appliquer les différentes

dispositions prévues dans le cadre du SAGE, un nouveau Contrat de Rivière a été élaboré et signé officiellement le 4 juillet 2014 par Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, Préfet du Lot, Laurent Bergeot, Directeur de l'Agence de l'eau Adour-Garonne, Martin Malvy, Président de la Région Midi-Pyrénées, Serge Bladinières, représentant de l'Entente inter-départementale du Bassin du Lot, Vincent Labarthe, Vice-président du Grand-Figeac, Geneviève Lagarde, Vice-présidente du Conseil général du Lot (en charge de l'environnement), François Vermande, Conseiller général du Cantal, Alain Lafragette, Vice-président de la Chambre d'agriculture du Lot, Bernard Laborie, Président du Syndicatmixte du bassin de la Rance et du Célé, André Mellinger, Maire de Figeac, Catherine Marlas, Présidente du Parc naturel régional des Causses du Quercy, Olivier Bonnaud, Président de la communauté de communes du Haut-Ségala, Antoine Gimenez, Président de la communauté de communes du Pays de Maurs, Michel Castanier, Vice-président de la communauté de communes du Pays de Montsalvy, Gilles Combelle, Vice-président de la communauté de communes de Cère et Rance en Châtaigneraie.

Dans les cinq prochaines années, 23,5 millions d'euros seront donc consacrés à la lutte contre les pollutions, la préservation des milieux aquatiques, la prévention des inondations, la gestion quantitative et la protection de la ressource en eau potable, la sécurisation et la valorisation des loisirs aquatiques.

Ce programme, décliné en 29 grandes actions, sera financé comme le précédent par différents partenaires :
Agence de l'Eau Adour-Garonne, Régions Midi-Pyrénées et Auvergne, Conseils Généraux du Lot et du Cantal, État, Europe ainsi que par divers maîtres d'ouvrage (Communautés de Communes, Communes, Chambres d'Agriculture, Parc des Causses et du Quercy, SPANC, SYDED, SIAEP, Fédérations de pêche, coopératives agricoles ...)

Pour en savoir plus :

www.valleeducele.com

Logotype SMBRC
www.smbrc.com

ARCHIVES


 

Le Syndicat Mixte du Bassin de la Rance et du Célé poursuit le programme d'entretien des berges du Célé et de ses affluents en partenariat avec Figeac Communauté...

Depuis l'été 2008, des travaux d'entretien ponctuels sont réalisés sur le Célé :
Enlèvement des arbres tombés en travers du cours d'eau et gênant le bon écoulement des eaux, ou encore sécurisation de la pratique des loisirs aquatiques avant la saison estivale en retirant les arbres dangereux.

Depuis septembre 2009, les affluents font également l'objet de travaux d'entretien et de restauration des berges, notamment le Drauzou, le Bervezou et le Veyre.

photo aire de Ceint d'Eau

La nature des travaux réalisés sur les affluents du Célé consiste principalement à retirer un excès de bois mort dans le cours d'eau, de recéper (action visant à rajeunir certaines espèces d'arbres ou d'arbustes) une végétation parfois vieillissante et enfin d'abattre certains arbres «estimés» dangereux ou à risques pour la stabilité des berges (arbres morts, très penchés sous-cavés ou dépérissant...).

Un programme de bouturage et de plantations d'arbres et d'arbustes vient compléter les interventions sur les secteurs jugés prioritaires pour remplacer les arbres abattus.

L'ampleur des actions programmées sur l'ensemble du bassin versant du Célé a nécessité de les étaler en plusieurs tranches. L'ensemble des cours d'eau principaux irrigant le territoire de Figeac Communauté vont ainsi être traités progressivement d'ici la fin 2012.

photo aire de Saint-Sulpice

Au total, d'ici fin 2012, ce seront 751 000 € TTC de travaux qui auront été réalisés sur l'ensemble des cours d'eau de Figeac Communauté.
Ce montant comprend les travaux de restauration et d'entretien des berges, ainsi que les aménagements et l'entretien des équipements nautiques (cales d'embarquement et chemins de portage).

Ces travaux sont menés avec l'appui financier de l'Europe, l'Etat, l'Agence de l'Eau, la Région Midi-Pyrénées et le Conseil Général du Lot.

Figeac Communauté participe à l'autofinancement à hauteur de 30% du montant. Soit environ 230 000 € TTC.


 

ENTRÉE EN VIGUEUR DU SAGE CÉLÉ : trouver un juste équilibre entre la protection des milieux et la satisfaction des usagers

Il y a près de vingt ans, les élus de Figeac décidaient de lancer une démarche pour améliorer la qualité des eaux du Célé. Un comité de rivière était créé, association ouverte, regroupant les différents partenaires.

Entre 2000 et 2006, dans le cadre du Contrat de Rivière, plus de 32 M d'€ ont été investis sur le Célé, principalement pour améliorer l'assainissement, la dépollution industrielle et la gestion des effluents agricoles.

Au final, une avancée majeure : la reconquête de la qualité des eaux. Le Célé est aujourd'hui la rivière lotoise qui compte le plus grand nombre de points de baignade comme le disait Martin Malvy lors d'une réunion du syndicat mixte qui a succédé à l'association initiale.

Photographie du pont du Pin - Figeac

Le canoë, l'une des nombreuses activités pratiquées sur le Célé (photo : SMBRC)

D'importants programmes de travaux ont aussi été entrepris pour restaurer les berges, préserver les milieux aquatiques, aménager des aires de loisirs en bordure de rivière ou réaliser l'inventaire des espèces remarquables et des zones humides. Enfin, des journées de sensibilisation ont été régulièrement organisées auprès des écoles et des usagers.

Ces actions se sont poursuivies en 2007, sous l'égide du Syndicat de la Rance (*) dans le cadre d'un projet plus vaste : l'élaboration d'un SAGE (Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux).
Après cinq ans de concertation, des dizaines de réunions de travail et une implication de tous, les Préfets de l'Aveyron, du Cantal et du Lot ont signé conjointement le 5 mars dernier un arrêté signifiant l'entrée en vigueur officielle du SAGE Célé. Une première pour le bassin Adour-Garonne et tout le Sud-Ouest !

Une nouvelle saluée par les membres de la Commission Locale de l'Eau, réunis le 9 mars dernier à Saint-Jean Mirabel. Martin Malvy, président de la CLE et du Syndicat, déclarait : «C'est l'aboutissement d'une action collective qui a mobilisé l'ensemble des acteurs du territoire et des usagers durant plus de six années.

Au final, le SAGE a été approuvé à l'unanimité. Et nous repartons pour une nouvelle période dont le chiffrage des opérations à mener à bien est du même volume que les précédentes».

Opérationnel pour 10 ans, ce document de planification va guider l'ensemble des décisions des acteurs du bassin du Célé concernés par la ressource en eau (sa gestion, son usage, sa préservation, son exploitation... ).

Le SAGE comprend :

carré bleu un Plan d'Aménagement et de Gestion Durable de la ressource en eau qui s'impose à l'État, aux collectivités, aux syndicats de rivières, aux particuliers... et qui vise à harmoniser les actions de préservation des milieux aquatiques
carré bleu un Règlement avec 3 nouvelles règles opposables au tiers : le maintien des bandes enherbées ou boisées en bordure de rivière, l'interdiction de laisser les animaux d'élevage divaguer dans les cours d'eau et l'interdiction de déposer des matériaux mobilisables par les crues à moins de 35 m de la rivière.

L'objectif premier du SAGE Célé est de parvenir à concilier la satisfaction de tous les usages de l'eau sans porter atteinte à la ressource en eau et aux milieux aquatiques. L'Agence de l'Eau Adour Garonne, les deux Régions Midi-Pyrénées et Auvergne et les trois Départements du Lot, du Cantal et de l'Aveyron seront des partenaires ainsi que les organisations socio-professionnelles dont les Chambres d'Agriculture.

La priorité sera à nouveau donnée à l'amélioration de la qualité des eaux du bassin. En parallèle, des actions seront lancées pour gérer une répartition plus cohérente de l'eau pour les différents usages, pour améliorer la gestion des inondations, préserver et restaurer les milieux aquatiques ou encore mettre en valeur le patrimoine du Célé.

(*) Le SMBRC regroupe 101 communes réparties sur 3 départements (Aveyron, Cantal, Lot) et 2 régions (Auvergne et Midi-Pyrénées). Il couvre un territoire de 1 240 km2 et représente 1 500 km de cours d'eau.

 

VALLÉE DU CÉLÉ : inauguration des aménagements nautiques

Dans le cadre de ses missions, le Syndicat Mixte du Bassin de la Rance et du Célé intervient pour sécuriser la pratique des loisirs aquatiques. A l'automne 2011, plusieurs aménagements ont été réalisés en basse vallée du Célé : une cale d'embarquement pour canoës à Figeac et 4 chemins de portage pour le franchissement des chaussées à Marcilhac-sur-Célé, Monteils, Cabrerets et Saint-Sulpice.

L'opération d'un montant total de 170 000 € TTC (études et travaux) a pu voir le jour grâce aux financements croisés de l'État, de la Région Midi-Pyrénées, du Département du Lot, de Figeac Communauté et de la Communauté de Communes Lot-Célé.

Le 12 mars dernier, à l'invitation de Bernard Laborie, vice-président du Syndicat mixte, élus et partenaires
du projet ont inauguré ces aménagements nautiques réalisés en concertation entre les collectivités, les propriétaires et les usagers.

Photographie chemin de portage Marcilhac-sur-Célé

Chemin de portage à Marcilhac-sur-Célé (photo : S. Casse)

 

PERSONNEL



Joël TREMOULET
Directeur, chargé de l'animation du Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux
Mélanie SUAU
Chargée de communication
Nadège GARD
Secrétaire comptable
Nicolas TOURNIER
Technicien eau et environnement, chargé de la coordination des travaux en rivières, des expertises agricoles, des aménagements nautiques et paysagers
Mélanie FAYET
Technicienne agriculture et environnement, chargée de l'animation du programme agricole, de la gestion des bases de données
Pierre-François PREVITALI
Technicien Zones Humides et espèces patrimoniales, chargé de l'animation de la cellule d'assistance technique
Vincent LAGARRIGUE
Technicien de rivière sur la partie lotoise du bassin versant
Sylvain DUPETITMAGNIEUX
Technicien de rivière sur la Châtaigneraie cantalienne

 


Syndicat Mixte du Bassin de la Rance et du Célé

les bureaux sont ouverts sans interruption
du lundi au vendredi de 9 h à 18 h (17 h le vendredi)
Etiquette informative  24, allées Victor Hugo - BP 118 - 46103 FIGEAC Cedex


Tél 05 65 11 47 65 - Fax 05 65 11 47 66 Accès formulaire contact SAGE/Célé

bouton haut de page

 

 

© COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU GRAND - FIGEAC - 2014   |   Plan du site   |   Tous droits réservés